You cannot place a new order from your country. United States

Top sellers

Specials

Informations

PartnersLeft

Classement par taux de concentration


Il existe des parfums pour toutes les bourses, les prix variant en fonction de la réputation du produit, mais aussi selon le taux de concentration du parfum proprement dit dans l’excipient (alcool type éthanol, etc.) :

  • Les « eaux de solide » (EdS) (lancé en 1994) sont dosées à environ 1 %. EdS (marque déposée ou ®)
  • Les « eaux fraiches », sur excipient aqueux, ne contiennent qu'un maximum de 4 % de concentré.
  • Les « eaux de Cologne » (EdC) (lancé en 1709) sont dosées de 4 % à 6 %. Original Eau de Cologne (marque déposée ou ®)
  • Les « eaux de toilette », (EdT) contiennent de 7 à 12 % de concentré.
  • Les « eaux de parfum », (EdP) beaucoup plus chères, atteignent un taux de concentration de 12 à 20 %.
  • Les « parfums » ou « extraits ». À partir de 20 %, on entre dans le domaine des extraits. Le taux de concentration peut atteindre 40 % dans le cas de parfums particulièrement prestigieux. L’extrait n’est toutefois pas un assemblage pur de matières premières (formule brute utilisée par le parfumeur, aussi appelée concentré ou concrète) puisqu’il contient également de l’alcool au même titre que l’eau de toilette ou de parfum.
  • Le « parfum en poudre » incorpore dans sa formulation 31 % d’essences de parfums dans un talc cosmétique compacté, sans présence d’alcool.
  • Les « huiles essentielles » : ce terme s’applique aux produits aromatiques et volatils purs extraits des végétaux uniquement ; il ne s’agit donc pas de parfum en tant que tel. Dans l’absolu, le terme d’huile essentielle désigne les composants chimiques non dilués dans l’excipient ; dans la pratique, le terme est souvent confondu, l’huile essentielle ne se trouvant quasiment jamais pure.